La Suisse aide le Kosovo à sortir du charbon

LE REPORTAGE DE JOEL ESPI AU KOSOVO, Publié dans Kosovo

Avec ses deux énormes panaches de fumée, on peut voir la centrale électrique d’Obilic à des kilomètres à la ronde. Construites il y a plus de 60 ans près de la capitale, ces usines à charbon ne répondent plus aux normes en matière de protection de l’environnement. Problème : elles fournissent 98% de l’électricité de pays. Mais le réseau est instable et les coupures fréquentes. Le Kosovo espère, grâce à l’aide du Fond Monétaire International, construire une nouvelle centrale ou rénover les premières. Le montant des travaux s’élèveraient à près de 2 milliards d’euros, et le projet est en train de stagner.

Une partie de la solution pourrait venir des énergies renouvelables. Mercredi s’est tenu à Pristina un congrès économique destiné à convaincre les entreprises suisses d’investir au Kosovo. Le premier ministre de la république avait même fait le déplacement. Parmi ces entreprises helvétiques, certaines étaient spécialisées les énergies alternatives. Notamment Albanian Engineering of Switzerland, qui sera inaugurée le 19 octobre à l’EPFL, et qui regroupe des ingénieurs désireux d’apporter leur expertise au Kosovo.

Autre projet, soutenu par la Confédération, celui d’un parc éolien dans le sud-ouest du pays. Celui-ci consiste en l’installation de 15 turbines à vent d’une capacité de 2 mégawatts chacune. Les études préliminaires viennent d’être terminées.