La Suisse, un modèle de préservation forestière ?

LE REPORTAGE DE NANETTE ZIADE EN SUISSE, Publié dans Liban, Nanette Ziadé

Alors que le processus du réchauffement climatique est bel et bien engagé, qu’il y va de l’avenir de la Terre et de l’homme, où se placent les priorités des uns et des autres ? La Suisse dont la réputation en matière d’écologie n’est plus à faire est-elle seulement le pays privilégié des stations de ski et des cartes postales ? Loin d’être un cliché, c’est un constat tangible sur le terrain tant les politiques de préservation mises en place sont rigoureuses.

Certes la Confédération Helvétique rivaliserait facilement avec les grands pollueurs de ce monde si elle devait couvrir tous ses besoins en industrie lourde, qu’elle importe par ailleurs, mais il n’empêche qu’à l’échelle internationale des défenseurs de la nature, le pays se place largement en tête. Et cette garde serrée du territoire n’est possible qu’avec l’engagement volontaire d’un peuple qui tient à son patrimoine naturel et surtout garde un œil vigilant sur l’avenir.

Ce patrimoine justement repose largement sur sa richesse forestière qui déploie d’importantes fonctions protectrices vis-à-vis des déchainements naturels. Des lois fédérales aux cantonales, en passant par le plus petit geste d’un bûcheron, tout est minutieusement étudié pour optimiser l’état des forêts et les préparer au mieux pour l’avenir. Alors comment la Suisse, qui à priori a les moyens de sa politique, mène-t-elle sa stratégie de préservation ? Quelle vocation ont à cet égard les organismes privés, par opposition à un Liban dont les batailles politiques et sécuritaires font encore rage mettant sérieuse! ment en péril l’environnement qui nourrit son économie touristique et son symbole national ?

Tour d’horizon dans le canton de Fribourg avec Nanette Ziadé Ritter de Radio Liban

Ecoutez le reportage radio de Nanette Ziadé en Suisse