Articles taggés avec: Vidéo

Du Jura au Ceará : les moulins de la discorde

LES REPORTAGES DE PRISCILLA DE PAULA EN SUISSE ET CLAUDE AYER AU BRESIL

A première vue, l’unanimité prévaut lorsqu’on parle d’électricité d’origine éolienne. Voilà une énergie propre, renouvelable, une réponse possible au réchauffement climatique. Mais, alors que la Suisse a décidé d’abandonner le nucléaire, une seule éolienne a pu être mise en service en 2012. Au total, on en compte toujours qu’ une trentaine, une moitié d’entre elles dans le Jura. En l’absence d’un plan directeur cantonal, des éoliennes ont ainsi pu défigurer une région aussi préservée que les Franche- Montagnes. De proches voisins se plaignent d’atteinte à leur santé. Depuis, plusieurs communes du Jura se sont prononcées pour un moratoire, voire en faveur d’une interdiction totale.

Situation toute différente au Brésil, en pleine croissance. Par centaines et à un rythme très soutenu, les éoliennes prolifèrent sur un millier de km de la côte très ventée du Nordeste. Grâce à elles, le Ceará va acquérir son autonomie énergétique en une décennie. Ces implantations se font parfois dans des zones très touristiques , ou même théoriquement protégées, après des fouilles archéologiques promptement expédiées. Au milieu de villages aussi , à l’issue de simulacres de procédures démocratiques. L’intimidation et la répression ont jusqu’ici eu raison des quelques tentatives de résistance. La destruction à large échelle des champs de dunes pourrait de surcroît favoriser l’érosion provoquée par l’élévation du niveau de la mer, conséquence du réchauffement climatique.

Eoliennes domestiques autorisées au Brésil

LES REPORTAGES DE PRISCILLA DE PAULA EN SUISSE ET CLAUDE AYER AU BRESIL

Les petites éoliennes domestiques sont désormais aussi autorisées au Brésil. Elles se multiplient à Fortaleza, la capitale du Ceará, sur les toits des immeubles et jusque dans les jardins des maisons individuelles, permettant d'importantes économies. Le trop-plein d'électricité produit est réinjecté dans le circuit national.

Communiqué de presse

« EN QUÊTE D'AILLEURS 2012 : LE CLIMAT DU NORD AU SUD»

C'est lundi 21mai, dès 9 heures à la MDLC, Rue Florimont 1 à Lausanne, que sera lancée l'opération EQDA 2012. En regards croisés, et du Nord au Sud, sept tandems de journalistes de Suisse et « d'Ailleurs » vont explorer la thématique du réchauffement climatique et de ses multiples conséquences ; par exemple sur les terres agricoles, l'évolution des forêts, les trajets des oiseaux migrateurs, la teneur en sucre des vins ou la multiplication des parcs éoliens. Les sept tandems de journalistes participeront à cette journée de lancement.

Ces journalistes viennent de Suisse romande mais aussi du Liban, du Brésil, de Centrafrique, du Vietnam, du Kosovo, de Côte d'Ivoire et de Tunisie. Ils vont travailler en tandems, d'abord en Suisse puis dans chacun des pays cités. Leurs reportages seront publiés et diffusés à la fois entre le 20 et le 22 juin à l'occasion du Sommet de Rio ainsi que durant toute la semaine du 24 au 28 septembre, cela dans tous les médias concernés par l'opération ainsi que sur le site www.eqda.ch.

En 2012, côté suisse, la RTS, radio et télévision, Le Courrier, Radio Fribourg, 20 Minutes, BNJ FM ainsi que L'Express-L'Impartial se sont associés à l'opération. Et du côté des pays «d'Ailleurs», TV Brasil (Brésil), Radio Ndeke Luka (Centrafrique), le Courrier des Balkans (Kosovo), Radio Liban (Liban), la radio La voix du Vietnam (Vietnam), Eco journal (Tunisie) et le journal Fraternité Matin (Côte d'Ivoire), participent à eqda 2012.

Depuis 6 ans, « En Quête d'Ailleurs », anciennement « En quête d'Afrique», cherche à jeter des ponts entre les médias et les publics des pays du Nord et ceux du Sud. Financés et soutenus par la DDC, la FCJ, la RTS, la Fondation Hirondelle, et la RRR, avec l'appui logistique d'Infosud, « En Quête d'Ailleurs» a déjà permis, en une soixantaine de reportages, d'explorer les thématiques des Echanges inégaux (2007) de L'accès à l'eau (2008), des Migrations (2009), de La ville à tout prix (2010) et de L'alimentation mondiale (2011). Tous ces reportages sont accessibles sur le site de l'association www.eqda.ch