Article

Adoption Haïti : Naïka, la vie sur un fil.

Adoption Haïti : Naïka, la vie sur un fil.

Guest

Naïka a rencontré ses parents adoptifs à lʹaéroport de Genève lorsquʹelle avait 17 mois. Le cinéaste Fernand Melgar a filmé son arrivée pour une série intitulée “Premier jour”. Quinze ans plus tard, dans le Valais où elle a grandi, sa famille se retrouve autour de lʹécran pour revivre cet instant fondateur. Un jour dont Françoise Aebi se souvient, car cʹest elle qui a fait avec Naïka le voyage de Port-au-Prince. Plus de 500 enfants ont été adoptés en Suisse par son intermédiaire.

Adoption Haïti : Naïka, la vie sur un fil.

Véronique Marti

Je suis journaliste radio et photographe. Après une formation à l’école des Arts appliqués de Vevey, j’ai travaillé à la Télévision Suisse Romande avant de rejoindre la Radio Suisse Romande en 2001. C’est une même envie de reportage au plus près du réel qui m’anime dans mes travaux photographiques ou radiophoniques. Je coproduis depuis 2012 le magazine quotidien de société «Vacarme» sur la Première de la RTS, et co-publierai à l’automne 2015 un livre sur la traversée de la Russie par la route, aux éditions Slatkine, «La Transsibérienne»

Larissa Tiendrébeogo

Larissa est présentatrice et reporter radio au Service Informations et Reportage de la Radiodiffusion Télévision du Burkina (RTB) depuis fin 2013. Elle est sortie major de sa promotion de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) à Ouagadougou, ville où elle a suivi l’université de 2007 à 2011. Larissa est née en Côte d’Ivoire en 1986 où elle a vécu une dizaine d’années avant de rentrer « au pays ». Elle est mariée et maman d’une fillette de quatre ans et demi.

Véronique Marti

Autres articles

Adoption Haïti : Une interminable gestation

Adoption Haïti : Des anges passent

Adoption Haïti : Les liens seront rompus

Adoption Haïti : L’effet Papillon

Naître en Haïti, grandir en Suisse

La ruée vers l’or blanc

Les petits paysans face à la mondialisation: la problématique des OGM.

Les déçus du miracle